Nouvelle journée d’étude 2019

robot-crane.jpg

Transhumanisme et transmission : quelle place pour l’humain ?

Le 23 novembre 2019

Transhumanisme et transmission.

Quelle place pour l’humain ?

Notre époque est entrée dans une ère où la technologie communicationnelle envahit notre espace de vie de manière exponentielle. Les progrès des neurosciences centrent  leur attention sur le cerveau . L’idée de réduire l’humain à un cerveau , siège de l’esprit peut être vite franchie. le développement de l’intelligence artificiel , de la robotique ,mais aussi les progrès de la technologie de la prothèse comme de la procréation confusionnent les limites entre la réponse de soin qui s’adresse à  une personne et la réponse de réparation qui s’adresse à un handicap. Il n’y a alors qu’un pas à franchir pour passer de la réparation à l’augmentation des capacités et des performances de l’humain ou du cerveau humain. Dans les années 1980, a émergé le concept de transhumanisme entre l’homme augmenté, le cyborg et l’androïde. Nous interrogerons l’idée suivante :si l’homme se réduit à un cerveau siège d‘un esprit asexué, qui se voudrait atemporel, le transhumanisme, dans sa vision extrême, n’est-elle alors la recherche d’une transmission asexuée d’une nouvelle espèce se réduisant a de purs esprits ? Quels effets peuvent avoir cette représentation du pouvoir de la technologie sur l’homme entre délire d’immortalité, obsession de la performance et technologie au service de l’ Humain ?

Dr. Eric Bardot, Psychiatre, Psychothérapeute, Directeur de l’Institut Mimethys

 

 

 
 
 

23 NOVEMBRE, à NANTES

de 9h-18h

Espace Adelis

11, boulevard Vincent Gache

44000 Nantes

 

Les intervenants

Dr. Eric Bardot, psychiatre, psychothérapeute

Dr. Jean Cottraux , psychiatre, psychothérapeute

Dr. Tristan De Laage, psychiatre, psychothérapeute

Laurence Devillers, professeur en intelligence artificielle

Gérard Dubey, sociologue

Stéphane Roy, psychologue, psychothérapeute

Tarif: 45 euros pour les adhérents de l'AFHTSMA 60 euros pour les non-adhérents

 
 

Les dernières journées d’études


 
Capture d’écran 2018-05-24 à 21.27.56.png

Journée d’Etude 2018

Le 24 novembre à Nantes,

Espace Beaulieu, ADELIS

Depuis la fin du 19 ème siècle, la place du concept de psychotraumatisme n’a cessé de grandir dans notre société occidentale. A une époque où nos sociétés modernes devraient être sécure, le discours insécure envahi l’espace public. Comme thérapeute, ceci nous amène à nous questionner sur notre position quant à cette vision du monde. 
Entretenons nous l’idée que la vie, le monde, l’humain ne peuvent être que violence, maltraitance, traumatisme ? Devons-nous nous résilier à survivre dans une adaptation de surface ?  Partons nous de l’idée que la vie nous mène naturellement sur le chemin de la résilience .. ; et, alors comment accompagner le/ la  patient(e) sur ce chemin ?

Cette journée questionnera la place des représentations mentales au niveau sociétal, familial et individuel dans la construction de l’identité victimaire. 
Comment déconstruire ces représentations ? Comment mobiliser la confiance dans les liens à la vie, au monde, à l’humain ?

 
  Dr Eric Bardot,

Psychiatre, pédopsychiatre, psychothérapeute
Président honoraire de l'association francophone HTSMA

LA PLACE DU TRAUMATISME DANS NOTRE SOCIETE

Des pathologies de la représentation à l’intériorité.

 
 

Programme de la journée

9h

Allocution de bienvenue de la présidente

 

9h15-10h

Anthony Bellanger, journaliste et chroniqueur éditorialiste international.

Réduire la parole au silence : quels impacts?

 

10h-11h

Jean Pierre Pourtois, Professeur Emérite d’université de Mons, Psychopédagogue 

De la fureur de vivre au concept de résilience.

 

Pause

 

11h15-12h


Tristan De Laage, médecin psychiatre

Impact de la représentation parentale du traumatisme chez l'enfant

 

12h-12h30

Table ronde de la matinée 

 

Déjeuner

 

14h15-15h

Bruno Dubos, médecin psychiatre

Féminité et masculinité : la confrontation complexe des considérations physiologiques, émotionnelles et relationnelles avec les représentations sociales du début du XXI ème siecle.

 

15h-15h45

Samuel Lemitre, Docteur en Psychologie, Praticien ICV (Intégration du Cycle de la Vie). Président de EIDO SAS.

Figures totémiques de la violence, culture sociale de la peur et de haine : incidences sur la prise en charge.

 

Pause

 

16h

Eric Bardot, médecin psychiatre

Déconstruire les représentations mentales pour qu’émerge la résilience.

 

17h-17h30

Table ronde de l’après midi 


Fin 17h30


18h Assemblée générale de l'association

 

 

Les interventions des membres de l’association

Capture d’écran 2019-02-15 à 17.18.52.png

Lorsque la violence traumatique de la naissance engendre une relation mère-enfant en souffrance

Solen Montanari

 
 

Le psychotraumatisme au travail

Michel Lamarlère

 
 

Co-thérapie, HTSMA, trauma complexe: inventer ensemble

Régine Picamoles et Isabelle Lachèvre